Deuxième sommet sur l’innovation en Afrique

Deuxième sommet sur l’innovation en Afrique réunissant les 50 meilleures innovations.

Le Sommet sur l’innovation en Afrique sert de plateforme pour un dialogue multilatéral et de catalyseur pour la coalition et l’action en vue de construire des écosystèmes d’innovation solides en Afrique

Le Sommet sur l’innovation en Afrique (AIS) (www.AfricaInnovationSummit.com) réunit des innovateurs sélectionnés sur tout le continent et qui présenteront leurs solutions au forum, qui se tiendra du 6 au 8 juin 2018 à Kigali, au Rwanda, sous le haut patronage de leurs Excellences le Président Paul Kagame et Pedro Pires (ex-président du Cap Vert et lauréat 2011 du prix Mo Ibrahim).

L’AIS sert de plateforme pour un dialogue multilatéral et de catalyseur pour la coalition et l’action en vue de construire des écosystèmes d’innovation solides en Afrique.

L’AIS 2018 sera axé sur l’innovation en tant qu’outil permettant de résoudre les défis les plus urgents de l’Afrique.

Un aspect important de l’AIS 2018 apporte son soutien à des solutions qui sont déjà des exemples de la manière dont l’Afrique aborde ses défis avec une pensée résolument nouvelle et novatrice. En ce sens, l’« Innovation Track and Exhibition » de l’AIS 2018 fait partie intégrante du Sommet. Le salon présentera des innovations locales sur le continent.

Sommet de l’innovation 2018 Kigali

Le Dr Olugbenga Adesida, Directeur de l’AIS, a déclaré : « Il est réconfortant de voir tant d’Africains engagés pour essayer de trouver des solutions aux défis urgents auxquels est confronté le continent. Nous avons l’espoir de transformer l’AIS en une plateforme qui soutiendra les innovateurs, affinera les idées et les fera remonter dans toute l’Afrique, ainsi que dans le monde entier. »

Pour accéder à la liste de tous les innovateurs, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous

www.AfricaInnovationSummit.com/exhibitors

Les candidatures sont acceptées dans l’une de ces trois catégories :

phase de conception,

prêt à commercialiser (produit minimal viable) ou

prêt à grand échelle.

Ces candidatures concernent essentiellement les innovateurs qui s’attaquent aux défis dans l’eau et l’assainissement, la sécurité alimentaire et l’agriculture, la santé, la gouvernance et l’énergie.

Plus de 600 candidatures d’innovation ont été reçues de 44 pays africains, y compris le Maroc, la Tunisie, le Mali, la Gambie, l’Égypte, la Somalie, le Soudan, le Tchad, le Congo, les Comores, le Mozambique, le Lesotho et la Namibie, pour n’en nommer que quelques-uns. La majorité des candidatures a été déposée par le Kenya, le Nigeria, l’Afrique du Sud, l’Ouganda, le Ghana et la Tanzanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *