Afrique : la cyber santé en plein essor

Le nombre de startups e-santé opérant en Afrique a atteint un record historique avec 180 entreprises actives, tandis que les investissements atteignent des niveaux record au premier semestre 2020 malgré la pandémie de COVID-19.

Selon le rapport High Tech Health: Exploring the African E-health Startup Ecosystem Report 2020 , publié par Disrupt Africa, le nombre de startups actives dans le domaine des technologies de la santé sur le continent a augmenté de 56,5% au cours des trois dernières années, avec 180 entreprises actuellement en activité.

Cet enthousiasme pour la e-santé est relayé par les investisseurs. Plus de la moitié de tous les financements alloués au cours des cinq dernières années ont été effectués au cours du premier semestre de 2020. Jusqu’à présent cette année, les startups de cybersanté ont levé plus de 90 millions de dollars.

«L’intérêt pour l’e-santé en Afrique s’est accéléré au cours des 18 derniers mois, et avec l’avènement de la pandémie COVID-19, il y a un coup de projecteur sur les startups e-santé. À bien des égards, le moment est venu pour le secteur des technologies de la santé du continent – il existe d’énormes opportunités pour prouver les concepts, gagner du terrain et réaliser des changements durables dans les soins de santé. Nous sommes ravis de présenter cette recherche opportune, mettant en évidence les points forts de l’écosystème de la cybersanté en Afrique », a déclaré Gabriella Mulligan, cofondatrice de Disrupt Africa.

«Le secteur de la technologie de la santé en Afrique émerge soudainement comme étant d’une valeur réelle d’un point de vue économique, tandis que l’impact potentiel sur les entreprises est indéniable.

Avec des startups à travers le continent innovant dans divers domaines pour résoudre des défis très réels associés à la prestation de soins de santé, ce rapport met en lumière certaines de ces innovations les plus excitantes », a déclaré Tom Jackson, co-fondateur de Disrupt Africa.

Le rapport met en lumière les marchés régionaux de la cybersanté et analyse huit sous-secteurs de l’écosystème des technologies de la santé. 

L’impact de COVID-19 est examiné, ainsi qu’une section distincte sur le financement de l’espace au cours des cinq dernières années. La liste complète des 180 startups africaines de e-santé est également disponible.

Le rapport High Tech Health: Exploring the E-health Startup Ecosystem Report 2020 présente des données sur les startups de la e-santé dans 20 pays d’Afrique, collectées par Disrupt Africa entre janvier 2015 et juin 2020.

Le rapport examine également en profondeur huit sous-catégories de technologies de la santé, des segments les plus populaires – diagnostics et soins de santé virtuels – aux domaines qui attirent moins l’attention, tels que la santé maternelle et les interventions d’urgence.

Pour plus d’informations ou pour acheter le rapport, veuillez visiter disrupt-africa.com/high-tech-health 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *