Afrique : 11 startups pour participer au premier accélérateur d’Intelligence Artificielle

Onze startups de tout le continent ont été sélectionnées pour participer au premier accélérateur d’intelligence artificielle en Afrique au Ghana, ce qui les aidera à transformer leurs idées en solutions réalisables.

Disrupt Africa a rapporté en juin que le Ghana Tech Lab s’était associé à la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et à IBM pour exécuter un programme d’accélération axé sur l’IA, conçu pour promouvoir les innovations locales dans le domaine de l’IA, de l’apprentissage automatique et de l’utilisation des données. 

Après un processus rigoureux et compétitif, 11 startups d’IA axées sur l’innovation du Ghana, d’Afrique du Sud, du Rwanda et d’Ouganda ont été sélectionnées pour participer à la première édition du programme.

Les startups d’IA sélectionnées participeront à un accélérateur structuré de cinq mois, en étroite collaboration avec des mentors techniques d’IBM et des consultants en développement commercial pour aider à transformer leurs idées d’IA en solutions réalisables. 

Ces entreprises exploitent actuellement l’IA et l’apprentissage automatique dans leurs opérations pour aider à résoudre des problèmes allant de la liberté financière, des soins de santé, des transports, de l’agriculture et du développement de logiciels.

Le programme combinera le virtuel et le présentiel, avec des startups participant à des rencontres vidéo avant un bootcamp dans les dernières étapes de l’accélérateur. 

Trois des entreprises sélectionnées viennent du pays hôte, le Ghana, à savoir Diagnosify , qui utilise l’IA pour diagnostiquer les maladies de la peau; Kwanso , une solution pour prévenir, suivre et surveiller les accidents de la route; et Xpendly , une application de gestion des finances personnelles qui permet aux utilisateurs de gérer leurs finances en un seul endroit.

Afrique : 11 startups pour participer au premier accélérateur d’Intelligence Artificielle

Le Rwanda et l’Ouganda sont également représentés chacun par trois startups, la première par la startup aquacole Aqua Safi , la plateforme SaaS Data Systems et la société de cybersécurité Tabiri Analytics , et la seconde par les startups de e-santé Chil AI , Global Auto Systems et Wekebere .

Les deux dernières entreprises sélectionnées sont toutes deux d’Afrique du Sud, sous la forme de Congretype , qui fournit des solutions sociétales dans les énergies renouvelables, les TIC pour le développement et l’agriculture climato-intelligente, et Openbanking, qui a développé un moyen sûr et sécurisé pour les consommateurs. partager des informations financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *