Le Club Med en Afrique du Sud

Le propriétaire foncier, Tongaat Hulett Developments, a signé un protocole d’accord avec le Club Med pour le développement de la première station balnéaire de marque internationale en Afrique australe.

Le centre de villégiature de 1 milliard de dollars (62,4 millions d’euros) sera situé à Tinley Town, à 10 km de l’aéroport international King Shaka de KwaZulu Natal. Il devrait compter 350 chambres et 50 villas réparties sur 30 hectares.

Olivier Hannaert, directeur général du Club Med Afrique du Sud, a confirmé que le protocole d’accord avait été signé le 26 mars et décrit le site comme un magnifique terrain vierge avec une plage exclusive dans une magnifique baie.

«Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant le début des travaux mais, néanmoins, toutes les parties sont enthousiastes et travaillent dur pour façonner le premier centre de villégiature Club Med en Afrique du Sud», a déclaré Hannaert.

Depuis plus de dix ans, le Club Med envisage de développer une station balnéaire en Afrique du Sud.

Il y avait eu des spéculations selon lesquelles l’opérateur de villégiature français n’avait pas souscrit à son projet de construction d’un complexe hôtelier sud-africain, car les déplacements vers le Kwazulu-Natal étaient très saisonniers, avec un faible nombre de voyages entrants et une population locale qui ne pouvait pas gérer un centre de villégiature important toute l’année.

Cependant, Hannaert a déclaré que le Club Med avait toujours été un pionnier dans le choix de son emplacement, donnant l’exemple de Cancun, où il avait été le premier à ouvrir un complexe hôtelier.

«Le Club Med n’examine pas les tendances entrantes, mais plutôt notre capacité interne à remplir la station. L’Afrique du Sud est une destination attrayante pour les 48 pays qui vendent le Club Med. »Hannaert a ajouté que les voyageurs MICE seraient une priorité pour eux, en particulier sur le marché intérieur.

L’ouverture officielle du Club Med est envisagée en 2022.

Selon certaines informations, le complexe fait partie de l’ambitieux développement de la nouvelle station balnéaire à usage mixte de Tongaat Hulett. Le projet de développement devrait être construit du côté sud isolé de la rivière Umhlali, sur des terres de premier choix, qui abritent actuellement des champs de canne à sucre. Il offre un accès direct à la plage et surplombe l’océan Indien.

Parmi d’autres projets de tourisme économique prévus dans le Kwazulu-Natal, au cours des prochaines années, citons aussi la station balnéaire de Blythedale sur la côte nord, d’une valeur de 350 millions de rands (21,8 millions d’euros), et des projets d’infrastructures touristiques de plus de 50 milliards de rands (3,12 milliards d’euros) qui avaient été planifiés pour la ville de Durban.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *