L’art africain dans l’espace avec Ariane 5

African Space Projects a l’intention d’envoyer des œuvres d’un artiste africain dans l’espace en 2021 sur le nez d’une fusée Ariane 5.

African Artists for Development (AAD) – une organisation philanthropique fondée par des collectionneurs d’art français, Matthias et Gervanne Leridon – a initié le projet en partenariat avec l’Organisation européenne pour l’exploitation de satellites météorologiques (Eumetsat), l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et Arianespace , les fabricants de la fusée.

Selon Matthias Leridon, « l’Afrique est le continent qui souffre le plus du réchauffement planétaire, mais celui qui produit le moins de CO2, de même que le contributeur le moins généreux. »

Un satellite d’Eumetsat – mis en orbite par le lanceur Ariane 5 – observera le continent et rassembler des données météorologiques sur la manière dont l’Afrique est touchée par le réchauffement climatique.

L’art africain accompagnera la mission et les données collectées seront partagées avec les pays du continent afin d’aider à améliorer le développement durable et la prise de décision en matière de politique agricole.

L’AAD a nommé un comité de sélection chargé d’inviter plus de 60 artistes visuels à soumettre des propositions d’ici septembre 2019. Ce comité est composé de la conservatrice sud-africaine Melissa Goba, de la chanteuse nigérienne Keziah Jones, de l’écrivain franco-rwandais Gaël Faye et de l’éditeur du groupe. Rapport sur le marché de l’art africain, Jean Phillippe.

Les critères de sélection stipulent que la liste doit également représenter les sexes et que les artistes doivent être nés en Afrique et avoir moins de 40 ans. Matthias Leridon a déclaré: « Ce sont des artistes qui font de la photographie ou de la peinture, pas de la sculpture, car sinon, il serait difficile de transférer la pièce sur la fusée. »

L'art africain dans l'espace avec Ariane 5

Les photographes sud-africains Mikhael Subotzky et Athi-Patra Ruga figurent parmi les artistes retenus – avec Ruby Onyinyechi (Nigéria), Kuzanai-Violet Hwami (Zimbabwe), Omar Victor Diop (Sénégal), Gareth Nyandoro (Zimbabwe), Ephrem Solomon ( Ethiopie) et Josephine Ngminvielu Mainire (Ghana).

Au printemps prochain, Eumetsat accueillera le lauréat pour une résidence de trois mois à Darmstadt, en Allemagne, où le satellite est en cours de construction et prêt à être lancé. À la fin, la pièce sera transférée sur le nez de l’Ariane 5 sur plusieurs mois. « La période de transfert est une étape technologique sensible, car le film ne doit pas perturber le parcours de la fusée dans l’espace », a déclaré Leridon.

L’ouvrage existera sous deux formes: sa forme spatiale s’appliquera sur le nez de la fusée et sa forme physique sur le modèle de la coiffe du lanceur qui sera exposé sur tout le continent.

Il sera présenté l’année prochaine au siège de l’OMM à Genève et au congrès africain annuel d’Eumetsat à Dar-es-Salaam, en Tanzanie.

Les noms de tous les artistes ayant soumis une «note d’intention sérieuse» figureront sur le nez de la Ariane 5 lors du lancement du Projet d’espace pour l’art africain au dernier trimestre de 2021. Tous les artistes qui ont fait don d’une de leurs œuvres pour aider à financer le projet aura également leurs noms inclus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *