MICE, les ambitions du Kenya

Le Kenya est en passe de croître en tant que destination (MICE en Afrique de l’Est.

A cet effet, Kenyatta International Convention Center (KICC) a enchaîne les tournées de présentation sur le marché américain, avec d’autres régions telles que l’Europe, le Moyen-Orient et la Russie, tout en continuant de participer aux principales conférences mondiales et régionales.

L’industrie cherche à augmenter le nombre de délégués internationaux assistant à des conférences au Kenya en proposant des offres attractives pour les délégués. KICC, l’organisme paraétatique chargé de commercialiser le tourisme de conférence au Kenya, recherche des partenariats avec des parties prenantes locales telles que les compagnies aériennes et les hôtels pour développer ces offres.

Silvia Kerubo Mochorwa, porte-parole du KICC, a déclaré:  »Le Kenya est en train de développer des packages  pour les délégués qui incluent une offre très attrayante avant et après la conférence, permettant aux délégués de venir avec leurs familles et de rester plus longtemps pour vivre la magie du Kenya. De nombreux partenaires locaux se joignent à nous. »

Les délégués MICE ont tendance à dépenser beaucoup d’argent par rapport aux voyageurs d’agrément. Selon l’enquête sur l’impact de l’économie mondiale réalisée par le Kenya en 2012, les dépenses des délégués MICE s’élèvent à environ 3 760 dollars américains par conférence et par conférence.

Et, selon le récent rapport du World Travel and Tourism Council, le tourisme d’affaires au Kenya devrait augmenter de 6,2% en 2018 pour atteindre 195,3 milliards KES (1,9 milliard USD) et augmenter de 5,4% par an pour atteindre 330,9 milliards KES (3,2 milliards USD). ) en 2028.

Le Kenya organisera des événements majeurs pour le reste de l’année, dont la Conférence sur l’énergie et les industries extractives en Afrique de l’Est, prévue les 16 et 17 octobre, la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD plus 25), le Symposium de l’Organisation interafricaine du café, en novembre, et Conférence du Conseil arabe d’une semaine en décembre.

 Le Kenya a pour ambitions à terme de s’imposer comme une destination incontournable dans ce secteur en s’investissant à la hauteur des perspectives que le MICE offre en termes de croissance du business.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *