La démocratisation de l’innovation :ce que cela signifie pour l’Afrique

La démocratisation de l’énergie est nécessaire pour permettre aux Africains de passer à l’ère numérique.

Sans contraintes technologiques, davantage de personnes de toute l’Afrique sont libres d’innover et de créer sur la scène mondiale. La démocratisation de l’énergie est nécessaire pour permettre aux Africains de passer à l’ère numérique.

L’expression «démocratisation de la technologie» est devenue synonyme de l’ère numérique. En un mot, cela signifie que l’accès aux technologies de pointe n’est plus l’apanage d’une minorité de privilégiés, mais que de plus en plus de personnes bénéficient de l’accès à des technologies intelligentes, qui nivellent rapidement le terrain de l’innovation mondiale.

L’un des facteurs décisifs pour déterminer qui a accès à cette technologie est la distribution de l’énergie. Pour assurer l’égalité des technologies, nous devons d’abord résoudre le problème de l’énergie non fiable.

Le concept selon lequel l’énergie doit provenir d’une source centrale est inefficace et obsolète. En décentralisant l’énergie et en permettant aux gens de générer et d’utiliser de l’énergie au besoin, vous leur permettez de prendre en main leur propre prospérité. Dans un continent comme l’Afrique, où les énergies solaire et éolienne offrent d’énormes possibilités, le fait de garder l’énergie centralisée nuit gravement au potentiel de croissance économique.

Les micro-réseaux constituent un moyen efficace de diversifier rapidement et efficacement un réseau d’énergie centralisé. En utilisant des micro-réseaux, vous soulagez non seulement le réseau central et réduisez votre empreinte carbone, vous créez également des opportunités économiques grâce auxquelles les gens peuvent vendre l’excédent d’énergie produit.

Le projet Brooklyn Microgrid (https://sie.ag/2kkyIJ5) est un excellent exemple de la manière dont l’énergie propre peut être transformée en micro-économies florissantes. Dans ce cas, LO3 Energy, société basée à New York (États-Unis), travaillant aux côtés de Siemens (www.Siemens.com) a installé un micro-réseau alimenté à l’énergie solaire. En plus de générer de l’énergie propre pour son propre usage, la société a également installé une plate-forme d’énergie transactive activée par blockchain. Cela signifie que toute énergie non utilisée peut être vendue, générant un nouveau flux de revenus.

Le même système pourrait être mis en place dans certaines régions d’Afrique. Un magasin ou un bâtiment même dans des régions isolées du pays, par exemple, pourrait installer un micro-réseau et vendre l’énergie excédentaire aux entreprises environnantes. Vous pourriez aller un peu plus loin et créer un environnement de vente au détail d’énergie transparent où un résident d’une autre partie du pays pourrait choisir de recharger son électricité directement auprès d’un fournisseur de micro-réseaux basé ailleurs.

En diversifiant l’énergie grâce à la technologie des micro-réseaux, nous pouvons très rapidement créer de nouvelles sources de revenus dans les zones défavorisées tout en développant et en stabilisant l’accès à l’énergie. Ceci, à son tour, lancera une réelle démocratisation de l’énergie.

Notre bureau Siemens à Midrand est équipé d’un microréseau et utilise 50% d’énergie en moins par rapport au réseau central. Le bureau fonctionne depuis plus d’un an avec une alimentation ininterrompue et a permis d’économiser environ 2 460 tonnes de CO2 depuis l’ouverture du système (174 000 kWh par mois).

Permettre la démocratisation de la technologie

Grâce à l’énergie, un accès plus large à la communication et la possibilité de participer à des conversations mondiales via la connectivité en ligne sont possibles. Cela favorise la créativité, l’innovation et la croissance économique.

Traditionnellement, le passage de «l’idée» à «un produit ou une entreprise couronné de succès» est un processus compliqué impliquant des analyses de rentabilisation, des financements pour la construction d’un prototype, la levée de capitaux pour la production et les tests, l’approbation de brevets et le droit des marques. Bien qu’un grand nombre de ces étapes restent cruciales une fois que vous avez un prototype fonctionnel, la démocratisation de la technologie facilite le développement des idées des inventeurs et des entrepreneurs. Les PME sont des moteurs économiques essentiels et faciliter leur compétitivité profitera à l’ensemble de l’économie.

La démocratisation de l’innovation ce que cela signifie pour l Afrique

Le jumelage numérique est un exemple qui simplifie le processus de production. Un jumeau numérique est une représentation virtuelle d’un produit ou d’un processus physique, utilisé pour comprendre et prédire les caractéristiques de performance de la contrepartie physique. Les jumeaux numériques sont utilisés tout au long du cycle de vie du produit pour simuler, prédire et optimiser le produit et le système de production avant d’investir dans des prototypes et des actifs physiques.

Cela signifie que les innovateurs peuvent tester leurs produits dans le monde virtuel et les affiner avant même d’avoir besoin de collecter des fonds pour les tests. Les tests en conditions réelles sont toujours vitaux avec la plupart des produits, mais avec le jumelage numérique, vous pouvez obtenir un produit aussi parfait que possible dans le monde virtuel afin de gagner du temps et de réduire les coûts liés à la phase finale des tests en conditions réelles. À bien des égards, cette agilité nivelle le terrain de jeu en offrant aux petites entreprises en développement (et aux pays) les mêmes opportunités que leurs homologues plus grandes et mieux établies.

Siemens propose également cette technologie gratuitement aux universités. Les étudiants ont accès à une version gratuite de la même suite logicielle conviviale utilisée par les professionnels. En plus des logiciels libres, nous fournissons des tutoriels, des webinaires, des cours en ligne et une certification pour les aider à développer leurs compétences.

Faire tomber les barrières

Grâce à l’accès à la technologie, n’importe qui, n’importe où, a la possibilité de créer une entreprise ou une économie florissante. En Afrique, il peut jouer un rôle important dans l’émancipation des femmes et des jeunes.

Notre campagne Siemens Fabric, par exemple, a été lancée sur la scène internationale, mais tout le tissu produit dans le cadre de cette initiative a été fabriqué par une petite entreprise appartenant à une femme située à Alexandra, dans le Gauteng. La coopérative de couture Legae Larona à Alex fait maintenant partie du programme Siemens Enterprise Development.

C’est là que l’on commence à voir les résultats de la démocratisation de la technologie – lorsqu’un innovateur issu d’une petite communauté d’un pays en développement a le même accès aux opportunités que ceux qui opèrent dans des bureaux de haute technologie du premier monde. Ce n’est pas encore un système parfait, mais grâce à une utilisation intelligente de la technologie, nous pouvons accroître de façon exponentielle l’accès aux opportunités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *